Liste chroniques

Chronique pour Le Bien public et le Journal de Saône-et-Loire, été 2018

 

Quels sont tous les mystères du cœur de Vauban ?

 

Si on connait bien les réalisations de Sébastien Le Preste de Vauban, en revanche, on connaît très mal sa vie et surtout sa vie sentimentale.

Un cœur à prendre ?

Autour d’un verre de vipérine

Marie, orpheline brionnaise élevée par son grand-père, sait depuis quelques jours que son destin est lié au château de Semur et à la vie du poète Lamartine.
Ce soir-là, après dîner, Grand-Père s’est dirigé vers l’armoire charollaise de tante Clarisse où nous avons pour habitude de ranger les alcools que nous faisons nous-mêmes, comme le vin de noix ou le vin de pêches.

L’ombre de Lamartine

Marie, orpheline brionnaise élevée par son grand-père, est intriguée : il lui a dit de ne jamais prononcer certains mots, dont le mot « château ». Grand-Père m’a désigné le château campé sur la plus haute des collines, et m’a dit : - Tu vois, c’est le château de tes ancêtres ; c’est là que tu devrais vivre. Il a soupiré : - Quand je pense qu’après ma mort, au lieu d’être châtelaine, tu finiras sans doute tes jours dans une pauvre locaterie en pansant deux vaches, trois chèvres, quatre poules et six lapins !

Le verger des âmes mortes

Marie, orpheline brionnaise, élevée par son grand-père, est intriguée : la veille, il lui a dit de ne jamais prononcer les mots suivants : « armoise », « rue » et « château ».

Le lendemain matin, dès mon verre de lait avalé, Grand-Père m’a conduite vers les jardins du couvent. J’avais peur parce que c’est un endroit mystérieux qu’il m’a toujours interdit d’approcher.

Une enfance brionnaise

C’était au sortir de ma petite enfance. Mais comme toutes celles et tous ceux qui se sentent marqués par une destinée peu ordinaire, j’étais en avance pour mon âge.

Dans la cour de la ferme, j’étais toute seule, comme bien souvent. J’ai entendu le son d’un bâton d’argolay qui tapait en cadence sur la route de la Cray. Mon grand-père rentrait du marché de Saint-Christophe-en-Brionnais.